Régression du sommeil à 4 mois : Votre bébé passe-t-il par là ?

Cet article a été mis à jour le 13 juin 2022

Accueil > Sommeil

Apprenez-en davantage sur la durée de la régression du sommeil à 4 mois et sur ce qu’il faut faire en cas de régression du sommeil chez les bébés. Vous avez enfin atteint le stade où votre bébé dort pendant de longues périodes la nuit et où il a peut-être même adopté une routine de sieste prévisible. Tout à coup, il se réveille et s’agite à nouveau comme un nouveau-né. Est-ce un mauvais rêve ?

Non. Il est probable que vous soyez dans les affres de la régression du sommeil à 4 mois. C’est une partie parfaitement normale du développement de votre bébé, mais elle peut vous épuiser.

Heureusement, ce sentiment de déconfiture n’est pas définitif. Voici un aperçu des raisons pour lesquelles le sommeil de votre bébé peut parfois être perturbé à cet âge, ainsi que quelques stratégies intelligentes pour y remédier.

regression des 4 mois

Qu’est-ce que la régression du sommeil à 4 mois ?

Les régressions du sommeil sont des fluctuations sur le radar du sommeil d’un bébé, qui se réveille plus souvent la nuit ou qui a plus de mal à faire la sieste.

Les régressions du sommeil sont tout à fait normales et se produisent souvent à des moments prévisibles au cours de la première année de vie de votre bébé, y compris la régression du sommeil à 4 mois, qui peut survenir à tout moment entre 3 et 4 mois.

Il est également fréquent que les régressions du sommeil se produisent vers 6 mois, 8 à 10 mois et 12 mois.

Ces hoquets peuvent survenir lorsqu’un bébé passe par une étape importante de son développement, comme apprendre à se retourner, à ramper ou à se relever. Mais ils ne durent pas éternellement : Une fois qu’il s’est habitué à sa nouvelle compétence, ses habitudes de sommeil devraient revenir à la normale.

Quelle est la durée de la régression du sommeil à 4 mois chez les bébés ?

Les régressions du sommeil n’affectent pas tous les bébés de la même manière, et certains mettent un peu plus de temps que d’autres à retrouver leurs habitudes de sommeil habituelles.

Mais elles se terminent. À condition que vous restiez cohérente avec la routine du coucher de votre bébé et que vous preniez des mesures pour éviter de créer des habitudes potentiellement mauvaises (voir ci-dessous), la régression du sommeil à 4 mois devrait se terminer d’elle-même en deux semaines ou moins.
Causes de la régression du sommeil à 4 mois

Les régressions du sommeil, y compris la régression du sommeil à 4 mois, sont généralement le résultat du passage d’une étape importante du développement de votre bébé. Votre petit est naturellement impatient de mettre en pratique sa nouvelle compétence, ce qui peut le rendre agité et enclin à se réveiller plus souvent que d’habitude.

A lire aussi :  Comment dormir avec un os cassé ?

La régression du sommeil à 4 mois peut survenir pour les raisons suivantes :

  • Votre bébé essaie d’apprendre à rouler ou à se retourner. Dans sa hâte de franchir cette étape, votre bébé se réveille plus souvent la nuit et a du mal à se calmer pour la sieste et le coucher.
  • Votre bébé est de plus en plus conscient de ce qui l’entoure. Il peut être difficile de dormir profondément lorsque vous n’arrêtez pas de remarquer toutes les nouvelles choses fascinantes qui vous entourent et avec lesquelles vous pouvez jouer !

Signes de régression du sommeil de votre bébé à 4 mois

Les régressions du sommeil sont souvent un cas de “vous le savez quand vous le voyez”. Un jour, votre bébé roupille normalement. Puis, tout d’un coup, il ne l’est plus.

À 3 ou 4 mois, la plupart des bébés sont capables de dormir pendant des périodes de cinq heures la nuit sans se réveiller. Certains peuvent même dormir régulièrement pendant six à huit heures. Quoi qu’il en soit, votre bébé a probablement développé un modèle assez typique en ce qui concerne le moment et la fréquence de ses réveils pendant la nuit.

regression sommeil 4 mois bébé que faire

Une ou deux nuits de réveils inhabituels ne sont probablement pas considérées comme une régression. Après tout, tout le monde dort mal de temps en temps, et les bébés ne sont pas différents.

Mais voici quelques signes qui indiquent que vous êtes en présence d’une régression à 4 mois :

  • Votre bébé se réveille régulièrement plus souvent que d’habitude, surtout s’il n’y a pas de raison évidente à cela, comme un voyage ou une maladie.
  • Pendant la journée, vous remarquez que votre bébé s’exerce à une nouvelle compétence, comme se retourner.
  • Votre bébé est soudainement devenu beaucoup plus intéressé par ce qui l’entoure. Il est peut-être plus facile de le distraire en mangeant, par exemple, ou il a plus de mal à s’endormir ailleurs que dans son berceau.

Conseils pour gérer la régression du sommeil à 4 mois chez votre bébé

Outre la nécessité d’avoir du café supplémentaire à portée de main, il s’agit d’être cohérent. Bien que vous ne puissiez pas contrôler les réveils nocturnes de votre bébé, vous pouvez préparer le terrain pour l’aider à dormir aussi bien que possible et, avec un peu de chance, l’empêcher d’être trop fatigué.

Suivez ces conseils pour faire face à la régression du sommeil à 4 mois :

  • Restez fidèle à votre routine habituelle à l’heure du coucher. Cela encouragera votre bébé à se détendre avant de se coucher et renforcera le message que la nuit est faite pour dormir. Si vous ne le faites pas déjà, prenez l’habitude de coucher votre bébé lorsqu’il est somnolent mais éveillé. S’il a l’habitude de s’endormir tout seul, il aura peut-être plus de facilité à se rendormir lorsqu’il se réveillera au milieu de la nuit. Évitez donc de laisser votre bébé s’endormir dans vos bras.
  • Aidez votre bébé à rester reposé. Les bébés de cet âge ont généralement besoin de 12 à 17 heures de sommeil total, nuit et siestes comprises (pour les bébés de 0 à 3 mois, il est recommandé de dormir 14 à 17 heures au total, et pour ceux de 4 à 11 mois, 12 à 15 heures de sommeil total sont suggérées). Cela représente généralement entre 10 et 12 heures de sommeil la nuit, mais cela varie. Si la régression fait qu’il dort moins et qu’il semble fatigué pendant la journée, aidez-le à compenser les heures de sommeil perdues avec un peu plus de sieste. Elle se calmera plus facilement la nuit si elle n’est pas trop fatiguée.
  • Ne faites pas tout un plat des réveils aux petites heures. La meilleure chose à faire est de traiter ces perturbations comme vous l’auriez fait dans le passé. Si vous laissez habituellement votre bébé s’agiter quelques minutes avant d’aller lui donner une petite tape rassurante, faites de même maintenant. Si vous vous en tenez à votre routine habituelle, vous éviterez de prendre de mauvaises habitudes et de donner à votre bébé encore plus d’aide pour se rendormir. Les méthodes d’apprentissage du sommeil plus intenses, comme la méthode méthode du 5-10-15 (cry it out), ne sont généralement pas recommandées pour les bébés de moins de 4 à 6 mois, mais consultez votre pédiatre pour vous assurer que votre bébé semble prêt.
  • Essayez de ne pas dépendre des biberons. De nombreux enfants de 3 et 4 mois mangent encore une ou deux fois pendant la nuit. Mais si votre bébé se réveille plus fréquemment ou à d’autres moments où il ne mange pas habituellement, essayez de le calmer sans le sein ou le biberon. En multipliant les occasions de manger, vous risquez d’inciter votre enfant à continuer de s’attendre à des collations nocturnes supplémentaires, même une fois la régression du sommeil passée.
  • Gardez votre sang-froid. Les régressions du sommeil sont épuisantes pendant que vous les traversez. Mais elles se terminent. Essayez donc de ne pas trop vous inquiéter ou de ne pas trop stresser à leur sujet. Et essayez de rester calme lorsque vous êtes avec votre bébé.
A lire aussi :  5 Exercices de respiration : Comment respirer pour mieux dormir ?

Quand appeler le médecin ?

En soi, une série de nuits agitées n’est généralement pas une source d’inquiétude. Mais vous devriez consulter le pédiatre au sujet des réveils nocturnes si.. :

  • Votre bébé mange moins que la normale pendant la journée.
  • Votre bébé a moins de quatre couches mouillées et moins de trois selles par jour.
  • Votre bébé ne semble pas prendre de poids.

La régression du sommeil à 4 mois n’est pas amusante, mais c’est une étape parfaitement normale de la vie de bébé. La solution consiste à aider votre bébé à conserver ses habitudes de sommeil habituelles autant que possible (et peut-être à faire vous-même une sieste). D’ici quelques semaines, vous devriez tous deux retrouver un temps de sommeil plus important.

Sylvain

Sylvain est un coach certifié en sciences du sommeil qui écrit à plein temps sur la santé du sommeil et l'industrie du matelas. Sylvain a personnellement testé des centaines de matelas et est obsédé par l'idée d'aider les autres à trouver la solution idéale pour leur sommeil.

DORMEZ MIEUX EN 2 SEMAINES !

Inscrivez-vous pour commencer notre défi de régime de sommeil de 14 jours. Nous vous enverrons des conseils quotidiens par e-mail, ainsi que notre "Guide pour un meilleur sommeil".

Améliorer son sommeil
Logo