Personne avec les mains sur les yeux dans l'obscurité

Comment dormir avec la peur de l’obscurité ?

La peur de l’obscurité, une peur cachée ?

Femme cachée


Afin de répondre à la problématique, comment faire pour dormir avec la peur de l’obscurité évoquée à la fin de l’article sur la luminosité. Nous avions vu également que dormir dans l’obscurité complète était l’idéal.

Cependant, certaines personnes ne sont pas familières à l’idée de dormir dans le noir ou ne peuvent pas. 

La peur de l’obscurité existe et pas que chez les enfants.

Dans cet article, vous allez trouver 10 conseils pour mieux dormir avec la peur de l’obscurité, des anecdotes et ce qu’il faut savoir et faire pour guérir ses phobies.

Si ces conseils peuvent vous aider à vaincre votre peur de dormir dans le noir, ce serait merveilleux, mais ce n’est pas le but premier.

La peur de l’obscurité, du noir, de la nuit à l’âge adulte serait en réalité une peur très commune et répandue, plus que la peur du vide. Sa particularité, c’est qu’elle est taboue

Pourquoi ? Car cette peur est souvent à tort cataloguée au monde des enfants.

Cela s’appelerait la nyctophobie ! Hum…la nycto quoi ? Oui, je ne vais pas vous embêter avec des termes greco-mytho-spéciaux. 

Puis à titre personnel, les étiquettes c’est pas mon truc…ça gratte ! 

D’une manière générale, les adultes en ont généralement honte, n’en parlent pas et donc n’agissent pas, parfois de nombreuses années durant. Speak up !!!

Par conséquent, leur sommeil est impacté et leur qualité de vie aussi.

Avoir peur est une chose, être phobique en est une autre, sans parler ici d’anxiété.


Peur vs Phobie

Peur vs Phobie

La peur est une émotion naturelle, humaine et elle est même essentielle à notre survie

Elle agit telle une protection physiologique et psychologique

Comme un système d’alarme, elle nous alerte en cas de danger et peut nous permettre d’anticiper les situations à risque.

L’adrénaline vous connaissez ? Lorsque vous avez peur, le corps vous enverrait cette énergie pure pour être en hypervigilance. Tel un jeune lapereau qui se sent pourchassé par un aigle royal, vous êtes sur le qui-vive.

Puis en réponse au stress, il libèrerait du cortisol pour apporter suffisamment de susucres dans l’organisme, encore de l’énergie !

Généreux non ?

Aussi, c’est pour ça que l’on se sent épuisé après un épisode de peur, d’angoisse ou de stress intense, le corps a consumé toute l’énergie. Belle déduction, on applaudit, merci d’être venu, good bye.

Si vous n’avez pas peur lorsqu’un camion vous fonce dessus, que vous avez le temps de l’éviter mais que lui non !? 

Il serait probable que vous finissiez tel un moustique incrusté dans sa calandre.

Dans le cas où la peur revient souvent et devient une sorte d’handicap dans la vie, qu’elle est irrationnelle, que tout tourne autour de ça, que cela vous empêche de vivre normalement, dans ce cas on parlerait de phobie. Cela va vous mettre dans des états anxieux avec des symptômes très marqués.

Pensez-vous que les personnes qui traitent d’autres personnes de peureux(se), n’ont-ils eux même peur de rien

Il se pourrait même qu’ils aient des peurs étranges telles que de se faire observer par un canard, de péter, des bananes, des fleurs, de rester debout, du travail et tant d’autres. 

Oui, cela existe. 

Tous les hommes ont peur. Celui qui n’a pas peur, n’est pas normal…

Jean-Paul Sartre


L’obscurité

Obscurité spectrale

On aurait plus peur de ce que l’on ne voit pas que de l’obscurité en elle-même.

Quelle perception de l’obscurité pourrait-on avoir et quelles peurs pourraient s’y lier ? 

  • Vision déficiente = perte de repères
  • Se retrouver seul(e), face à soi-même, cela pourrait arriver aussi même si on est en couple
  • La sensation de perdre le contrôle
  • La peur du vide
  • Sensation d’être vulnérable, sans défenses
  • La peur des fous, des voleurs
  • La peur de la mort, certains ont l’impression d’être dans un cercueil, le but n’est pas de sentir que l’on va dormir pour l’éternité. Pour le coup, on est bien dans l’obscurité là.
  • La peur de faire des cauchemars
  • La peur de l’abandon

Le fait d’avoir la vue en moins, les autres sens s’éveillent davantage notamment l’ouïe et avec le pouvoir de l’imagination cela produit de beaux scénarios.

Avoir peur de l’obscurité en soi n’est pas mauvais. En revanche, ce qui est mauvais c’est que cette peur se déclenche au moment de dormir car cela va affecter votre qualité de sommeil.

La 1ère raison principale de cette peur chez les adultes serait le danger humain et la 2nde les monstres

Il serait important que vous réfléchissiez à qu’est-ce qui vous fait peur concrètement, d’identifier l’objet de la peur. Et qu’est-ce que vous imaginez qui va se passer dans l’obscurité.

Si par exemple c’est la peur qu’un inconnu rentre chez vous, vous pourriez mettre en place des actions qui permettront de calmer votre peur

Par exemple, faire installer une alarme, mettre un deuxième verrou de porte, installer un détecteur de mouvement avec lumière qui s’allume à l’entrée de votre logement pour dissuader, ce ne sont que des exemples.

Une note d’espoir, cette phobie serait relativement facile à guérir. Cela ne veut pas dire que ça va finir par passer tout seul.


Comment gérer sa/ses phobie(s): mon histoire

Si je vous annonce juste comme ça que j’ai la phobie de l’orage, qu’est-ce que vous allez penser (vous allez même peut-être vous marrer). 

Même si c’est assez répandu et je ne dis pas ça pour me rassurer, ça pourrait paraître ridicule. D’accord, ce n’est pas le meilleur exemple car ça pourrait se comprendre plus que pour d’autres types de peurs.

Maintenant, permettez-moi de vous raconter l’histoire qu’il y a derrière et votre perception changera peut-être. Cette phobie peut totalement m’empêcher de dormir, quand il y a de l’orage bien sur ^^.

Partie 1 : La phobie

Personne phobique dans l'obscurité

Quand j’avais 4 mois, (=> non je n’ai pas une mémoire aussi développée…c’est ma maman qui m’a raconté). Bon, je reprends l’intro, à cette époque mes parents louaient une petite maison dans un village. 

J’étais endormi dans mon lit pour petit, lorsque la foudre s’est abattue sur la maison et est passée par l’antenne et a cramé la TV du salon, située juste à côté de ma chambre

Malgré le violent bruit d’explosion, cela ne m’a pas réveillé.

La foudre est tombée une seconde fois très proche et a brûlé le toit d’une maison du quartier. 

Cela m’a amené à me poser la question suivante : 

Peut-on avoir des phobies/peurs liées à un évènement « marquant » qui est arrivé pendant le sommeil, qui plus est en étant bébé ?

La réponse m’est pour l’instant inconnue. Parfois, les phobies pourraient apparaître sans raison particulière.

De plus, le fait de comprendre d’où vient notre peur, ne suffirait pas forcément à la guérir mais cela pourrait déjà aider.

L’évènement passé n’est peut-être même pas à l’origine de ma phobie, bien que cela semblerait plus logique.

Lorsqu’il y a de l’orage, il m’est presque impossible de sortir (quand je n’ai pas le choix). 

Par exemple, une fois l’orage s’est déclenché alors que j’allais en bus au travail. 

Lors de ma descente à l’arrêt, j’avais 200 mètres à faire à pied pour rejoindre mon lieu de travail. 

J’ai failli appeler un taxi pour m’y amener. Ridicule, dingue, pensez-vous, une phobie est incontrôlable. On se comporte comme un fugitif, on cherche à éviter absolument.

Et lorsque cela arrive, c’est votre vie qui tourne autour, vous êtes prisonnier, soumis en quelque sorte. 

Certaines personnes sont confrontées à leur(s) phobie(s) au quotidien et ça peut-être le cas avec la peur du noir, de l’obscurité ou de la nuit.


Partie 2 : La peur du noir enfant

Enfant ayant peur se cachant sous son lit

La peur du noir serait donc commune et répandue chez les enfants mais aussi chez les adultes. Elle devient anormale si elle dure dans le temps.

Quand j’étais petit, j’avais peur du noir, des fantômes, qu’il y ait des monstres sous mon lit, j’ai donc dormi un temps la porte ouverte avec deux veilleuses, une sur une prise à l’entrée de ma chambre et l’autre dans le couloir. 

Une fois, je suis tombé du lit en dormant, je me suis réveillé paniqué et j’ai couru en criant jusqu’à la chambre de mes parents en pensant que j’étais poursuivi par un fantôme. 

Ensuite, les bruits normaux devenaient des bruits suspects, etc. Le pouvoir de l’imagination sous l’influence de la peur provoquant une interprétation erronée est incroyable

Un peu après c’était la peur qu’un fou rentre dans la maison pendant que l’on dorme me kidnappe et tue tout le monde. Merci les médias en tout cas.


La peur est la sœur de l’imagination.

Roseline Cardinal

Partie 3 : La peur d’avoir peur

Visage de peur dans l'obscurité

Lorsque j’étais atteint de trouble panique, comme évoqué dans mon témoignage, la peur d’avoir peur s’était installée. 

Il y a eu une période où je ne pouvais plus dormir dans l’obscurité complète

Dans ma chambre, je laissais ma lampe de bureau allumée toute la nuit

Je dormais très mal mais ça me rassurait. 

Le fait de me retrouver dans le noir, mettait l’accent sur les sensations physiques que je pouvait ressentir, le cœur qui bat, la respiration, les douleurs dans la poitrine, le dos et les bras du au stress. 

Ces sensations étaient mal interprétées et pouvaient déclencher une crise d’angoisse et j’avais peur que ça arrive. Cela s’appelle la peur d’avoir peur

C’est une évolution dans le trouble panique, un dérèglement accentué de vos perceptions, c’est un peu comme une horloge mal réglée. Mais je vous rassure, ça se se re-règle avec de l’aide. 

10 conseils pour mieux dormir lorsque l’on a peur de l’obscurité

Trois personnes mettant la tête dans le sable

1/ Parler de votre peur à quelqu’un en qui vous avez confiance qui vous respecte et qui ne vous jugera pas.

2/ Éviter de regarder des films d’action ou d’horreur et les médias le soir

3/ Lire un livre sympa (pas un thriller psychologique)

4/ Respirer, méditer, yoga, auto-hypnose, faire des auto-massages et se concentrer là-dessus et sur l’effet que ça vous fait

5/ Utiliser une veilleuse, si possible proche du sol à l’entrée de la chambre, une lumière très douce. Ou bien une lampe de luminothérapie.

6/ Regarder des vidéos humoristiques ou un one man show (attention à l’exposition aux écrans avant de dormir)

7/ Faire de votre chambre un endroit agréable pour se sentir le plus au calme et relaxé possible. Mettre des plantes par exemple.

8/ Installer des lumières de nuit automatiques ou avec un minuteur et variateur d’intensité. Il y a des dispositifs d’IA avec smartphone qui peuvent contrôler les lumières à distance (ampoules intelligentes).
   
9/ Essayer de se plonger dans une obscurité partielle progressivement pendant quelques minutes, en voyant qu’il ne vous arrive rien, cela pourrait vous rassurer. Puis répéter l’exercice avec 5 min de plus avec une obscurité plus intense et ainsi de suite.

10/ Essayer de visualiser des bons souvenirs, des endroits dans lesquels vous aimeriez vous trouver en écoutant une musique relaxante.

Comment vaincre la peur de l’obscurité pour pouvoir bien dormir dans le noir complet?

Homme boxant son ombre face à un mur

Dans le cas où votre phobie est récurrente et ancienne, il va donc falloir agir et consulter.

Le fait d’éviter et de fuir la peur ne fera que lui donner plus de force, pour la dominer, il va falloir l’affronter régulièrement

Il y a premièrement des principes et je vais citer (sans les détailler) ceux exposés dans le livre “Psychologie de la peur” de Christophe André que je vous recommande vraiment car il m’a beaucoup aidé :

  • Désobéir à ses peurs
  • Informez vous vraiment sur ce qui vous fait peur
  • Ne plus avoir peur ni honte de la peur
  • Modifier sa vision du monde
  • Se confronter selon les règles
  • Respectez-vous et faites respecter vos peurs par les autres
  • Réfléchissez à votre peur son histoire sa fonction sans se perdre en route.
  • Prendre soin de soi
  • Apprendre à se relaxer et à méditer
  • Maintenir ses efforts sur la durée

Appliquer ces 10 principes associés à une TCC (thérapie cognitive et comportementale) vous permettrait vraiment de vaincre la plupart des phobies dont celle de l’obscurité.

Dans une TCC, il y a plusieurs techniques dont celle de vous désensibiliser: s’exposer régulièrement par de petites quantités afin de réduire progressivement la cause et finir par vous débarrasser complètement de la phobie. 

Cette action va vous y rendre donc moins sensible et va éliminer la réaction négative de l’organisme sur la peur.

Voici deux liens qui pourront vous aider : 
Association Française de Thérapie Comportemental et Cognitive
Association Mediagora

Ce ne sont pas les gens qui vous jugent qui angoissent la nuit, ne dorment pas et sont épuisés…c’est vous.

Moi qui suis de nature très discrète, je partage un maximum mon vécu. 

Pourquoi n’ai-je pas honte ? 

Car je ne souhaite à personne de vivre tout ça et que le but est de pouvoir motiver les gens à agir, parler de leur(s) phobie(s) et les guérir.

Panneau entouré de guirlandes avec inscritpion Fuck you fear

Voulez-vous vous sentir libres, dormir enfin en paix et être en forme ?

Osez en parler, sortez de cette prison, ne restez pas enfermés, ne vous isolez pas dans la peur par honte

La preuve, j’ai fini par en sortir en décidant de me faire aider, alors pourquoi pas vous ?

La liberté et le mieux-être commencent par là.

Femme faisant du yoga en haut d'un sommet

Et vous quelle est votre peur ou phobie qui vous empêche de dormir ? Comment l’affrontez-vous ?

Vous pouvez répondre à cette question dans les commentaires.
Ps: N’ayez pas honte, ici il n’y a pas de jugements.



Avertissement: Le contenu de cet article est fourni à titre informatif uniquement, il ne remplace en aucun cas une consultation médicale et comme évoqué à plusieurs reprises, je vous conseille vivement de vous faire aider par un spécialiste. 

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez pas à le partager :)

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

error: Content is protected !!